lundi 30 septembre 2013

L'Autruche - 13 200 Arles


Il a changé, Chico !

Une ruelle du Vieil Arles, une brise (très) intime, un store qui s'épanche, des tables en affinité, et puis l'attention d'Ouria et Fabien, les deux « têtes » pensantes du lieu, on se prendrait presque à rêver qu'ici ce serait le « paradis » version « décomplexé », celui d'un chef de 21 ans, ancien de chez Alain Ducasse, Jean-André Charial, et Antoine Soubizet, assurément bien inspiré. Mais, ici, point de carte « alambiquée », mais plutôt une formule pour le midi, et une autre pour le soir, plus « raffinée », adaptées en fonction des livraisons (deux fois par jour), une « primeur » que nous accueillerons avec bonheur ! La brandade de morue à sa façon, et les gambas en salade, coco, pamplemousse et sésame, friseront l'excellence ! Un vent de bistronomie soufflerait-il sur cette table dont il suffira de dire qu'elle fut (presque) insensée ? 
Le thon mi-cuit en caponata, à peine saisi, en aller-retour, poivrons, raisins secs, et pignons, le lieu noir, artichauts, et purée de céleri, en fleurs inspirées, cuisson idoine, et produits exemplaires, et le tartare de bœuf haché minute, juste poêlé, son foie gras frais, façon Rossini, frites maison, et cœur de laitue en folie, nous l'interpréteront sans chichis, mais avec toute l'élégance de celui qui sait qu'il a réussi ! Côté dessert, celui du jour, « autour de l'abricot » en cuit et cru, une déclinaison « embrumée », meringue, glace et émulsion à la lavande, gâteau mirliton, il ne nous suffira pas de l'admirer pour l'apprécier ! Un soupçon de générosité serait bien revendiqué pour nous faire véritablement délirer !
Notre dégustation de vin : Domaine de Hauvette – Blanc – 2011.
Ardoise midi : Entrées 9 €. Plats 17 €. Dessert 8 €. Formules du midi 20 € (plat + dessert), 22 € (entrée + plat), et 29 € (entrée + plat + dessert). Formule du soir 30 € (entrée + plat + dessert).
Fermé dimanche et lundi, sauf jour de féria.

L'Autruche
5, rue Du Lau
13 200 Arles
Tél.: 04 90 49 73 63 (réservation conseiller)

Note : 13,5/20

Naka - 84 000 Avignon


Honorables étrangers …

Une nouvelle ambassade (depuis juin 2013) culinaire du Soleil Levant vient de poser ses tongs dans le vieil Avignon, plutôt du côté Halles que Vernet, et à « deux pas » (toute proportion gardée) de la place de l'Horloge. Olivier, sa sœur Charlotte, et son papa Katsuhiro, le chef, auront à cœur de séduire vos papilles et de les embarquer en une dégustation modèle Nippon ! Or, si du côté déco on hésitera entre le coin fauteuils, banquettes club, ou comptoir-bar, avec ses cuisines ouvertes en démonstration, et la salle version tradition où l'on se déchaussera même pour s'attabler, force sera de constater que des trois formules Torikatsu, Shahe et Tempura Udon, aucune n'aura vraiment eu le mérite de nous faire chavirer du côté « bridé » de la force ! Les aubergines façon Maka ne s'imposeront pas trop comme un modèle de finesse et de raffinement ! Le croustillant de poulet tentera bien une « charge » héroïque, mais il sombrera, le malheureux, vite dans la mélancolie. Sinon, côté Sashimi (trois pièces) et Sushi (trois pièces) au saumon, on ne jouera certes pas la carte de la grande séduction mais de l'honnête prestation ! 
Idem pour les California Rolls, avocat, saumon (quatre pièces) fort honorables au demeurant. Le bol de nouilles Japonaises quasi « insaisissables », et irréductiblement entortillées, flottant entre deux bouillons, donnera maille à partir à nos baguettes ulcérées ! Des légumes, et une grosse crevette, en tempura, engageront la « conversation » mais elles afficheront vite leur insuffisance faute de « combattants » ! Si vous deviez suivre un régime drastique, et ne pas supporter que votre balance s'affolât, le lieu est magique ! Une embellie viendra toutefois chambouler ce constat « mi-sushi, mi-Maki », l'interprétation lyrique d'un instant crucial celui d'une chef pâtissière, Junko, qui aura réalisé là un parcours quasi « sans faute » avec un millefeuille au Matcha (thé vert Japonais), une glace Sésame noir et blanc, et une tarte au Yuzu, exemplaires de persuasion ! En conclusion, laissons-leur le temps de s'installer, et gageons que, d'ici à la fin de l'année, Olivier, Charlotte et Katsushiro seront totalement inspirés !
Menus 12,90 €, 14 €, 18 €, 22 €. Carte : Entrées de 3,50 à 7 €. Spécialités chaudes de 6 à 17 €. Spécialités poissons crus : Sushi (la paire) de 4,50 à 7 €. Sashimi (12 tranches de poisson cru) de 15 à 19 €. Maki (rouleaux 6 pièces) de 4,50 à 7 €. Temaki (cone) de 5 à 7 €. Chinashi (bol de riz et poisson cru) de 17 à 18 €. Desserts de 6 à 8 €.

Naka
Restaurant Japonais
4, place de la Principale
84 000 Avignon
Tél.: 04 90 82 15 70
Note : 12,5/20



La Table de Cabasse - 84 110 Séguret


Mi-figue, mi-raisin !

Déjeuner en pleine nature, dans un domaine viticole, celui d'Anne et Benoît Baudry, un Séguret de surcroît, dans le Gigondas, chant des cigales en aparté, ciel bleu pas décalé, et tables jaunes en terrasse affichées, cela méritera toute notre attention. Une ardoise avancée, la formule du midi à 15 €, et nous voici, en train d'« ausculter » ... la carte à côté, histoire d'explorer quelques originalités. Le gaspacho, trop fluide à mon goût, la tarte à la tomate, mozzarella, pesto et mâche, sur ardoise, la « grosse » gambas, son risotto crémeux, et la courgette jaune, sa brousse de brebis, tapenade de tomates, sur lit de mâche, révéleront des dons non aseptisés, pas des « sclérosés ». Mais n'oubliez pas, chef, rien n'est totalement acquis, tout reste à prouver ! 
Le magret de canard, son jus réduit aux fruits rouges, girolles, courgettes en dés, pomme de terre écrasée, le croustillant d'agneau (en feuille de brick), parfumé à la sauge, sa polenta crémeuse à la Provençale, et le « superbe » filet de bœuf d'origine Française (environs 300 gr), son écrasé de pomme de terre au Comté, jus réduit au vin de Séguret, ne la joueront pas exception mais jolie révélation ! Aujourd'hui, point de fromage, mais un dessert espéré où, curieusement, celui du jour, la (simple) Île flottante, damera le pion à la variation de fruits rouges du moment (fraises et framboises), un tantinet « solitaires », et sans grand intérêt ! La trilogie de crèmes brûlées, quant à elle, vanille, citron, et pistache, des mignardises assurément, s'affichera consternante de banalité, et en parfait décalage avec ce qui précédait. Un (relatif) « fiasco » pâtissier assez inexplicable au demeurant, et parfaitement regrettable.
Notre dégustation de vin : Domaine Fontaine des Fées – Côtes du Rhône – blanc – 2012.
Formule du marché 15 €. Formule affaire 18 €. Menus découverte 38 € et tradition 45 €. Menu accord mets & vins 78 €. Menu improvisation servi en dégustation 58 €. A la découverte de la truffe d'été 20 €. Menu enfant 12 €. Carte : Pour commencer de 14 à 22 €. Les pieds dans l'eau de 19 à 23 €. Les pieds dans l'herbe de 18 à 29 €. Le fromage 10 €. Douceurs de Cabasse de 8 à 12 €.

La Table de Cabasse
Hôtel Domaine de Cabasse***
Route de Sablet
84 110 Séguret
Tél.: 04 90 46 91 12
Note : 12/20


Le Pressoir - 84 260 Sarrians


Sans la moindre hostilité

Une jolie place dans un village viticole des Côtes du Rhône, et une brasserie lovée juste à côté de la fontaine, sa pergola verdoyante, ses roseaux « enlacés » et une ambiance somme toute (assez) décontractée, en tout cas suffisamment pour vous procurer zénitude et nulle servitude. Jean-Pierre, le boss, derrière son four à pizza, s'activera (on le comprendra) à peaufiner ses « bébés » aux noms évocateurs Bergère, Olivade, Sudiste, ou Catalane, que des « marmots » bien disciplinés … La calzone classique, soufflée, mais pas pressée, et la Reine toute en « expression », faciliteront les retrouvailles de ceux qui s'ignoreraient … Le carpaccio de bœuf en version XL, les caillettes du boucher, coulis de tomate et basilic, ne révolutionneront, certes, pas le « petit » monde gastronomique mais avec le clapotis de la fontaine, et le sourire du patron, on ne pourra leur dénier un charme certain ! Question desserts, la meringue Ardéchoise, « noyée » de chantilly et son filet de chocolat chaud, le tiramisù à la fraise, en verrine, et le soufflé au Grand Marnier glacé, se laisseront grignoter sans hostilité. Toutefois, on aurait préférer de l'un peu moins alambiqué (beaucoup trop de chantilly) et un peu plus de générosité.
Menus : Plaisir 16,50 €. Gourmand 22 €. Prestige 35 €. Menu Princesses et Pirates 9 €.
Carte : Entrées de 9 à 16 €. Plats de 12 à 18,50 €. Pizzas de 7 à 13 €. Calzones de 10 à 13 €. Côté brasserie de 11 à 15,50 € (le midi du lundi au samedi, sauf jours fériés). Desserts de 4 à 7 €.
Notre dégustation de vin : Domaine de la Croix – Saint-Tropez – Cru classé – 2012.

Le Pressoir
Brasserie
73, Place Jean-Jaurès
84 260 Sarrians
Tél.: 04 90 65 40 49
Note : 11,5/20


dimanche 29 septembre 2013

Le Cochon Bleu - 84 000 Avignon


Jusqu'à total épuisement …

Si l'idée d'un bistroquet à la mode Lyonnaise, d'un vrai, d'un authentique, pas un pseudo, en plein cœur du quartier Vernet, et de la Cité des Papes, vous titillait côté papilles, si une formule plat + dessert (+ vin ou café) à un tarif (relativement) imbattable devait vous motiver à ce point que vous en oublieriez toutes les ardoises « racoleuses » de la place de l'Horloge, le Cochon Bleu est fait pour vous ! Stéphane, le patron et chef, se paiera même le luxe de vous apporter, de temps à autres, le plat mitonné non sans une indéniable dextérité, ceci, essentiellement, parce qu'ici le service se verra confié à un seul serveur, Jérôme, qui, malgré sa meilleure volonté, peinera à combler toutes les attentes d'une clientèle d'habitués, voire d'étrangers.
Côté mets, quand y'en a plus, y'en a plus ! On passera au plat suivant jusqu'à total épuisement … Le wok de médaillons de Saint Jacques (quatre beaux spécimen), ses nouilles Chinoises, et ses légumes du moment, la cuisse de canard confite, ses pommes de terre sautées, et ses champignons de Paris, et le gratin de raviolis à la ciboulette, ne démentiront pas une réputation acquise au fil des ans sans « passe-droit », ni médiatisation ! Mais le clou de son « spectacle «  culinaire (en toute humilité), l'apothéose du moment, et c'est là que l'on verra que Stéphane n'aura pas vraiment perdu la main, ce sera pour son délice de Raphaël, un « tendrissime » cœur coulant blotti dans une tasse à thé, chapeauté d'une boule de glace vanille légèrement fondante, sa brioche de pain perdu, glace caramel, caramel beurre salé et sa crème brûlée subtilement citronnée, ses meringues caramélisées, dont certains se plairont à lui trouver un goût d'huile essentielle citronnée (beaucoup trop) prononcé ce que je ne partagerais nullement ! Quant on a cette capacité à faire chavirer les papilles m'est avis qu'il faut savoir se taire, apprécier et déguster !
Formule le midi 13,90 € (assiette + dessert + vin ou café/thé ou assiette + vin et café/thé).
Fermé le lundi et le dimanche midi.

Restaurant Le Cochon Bleu
Cuisine traditionnelle et spécialités régionales
9, rue d'Annanelle
84 000 Avignon
Tél.: 04 90 82 95 10
Note : 12,5/20



Le Mogador - 84 150 Violès


La tentation de Rodolph …

Si la romancière Élisabeth Barbier s'est laissée inspirer par la vie de sa propre famille, il est vrai un tantinet tumultueuse, ce n'était pas que pour rédiger une « saga », mais, plutôt, pour restituer ce qui lui tenait à cœur, le lien familial ! Et si je vous disais qu'en 1860 ce « château », conçu au siècle du Roi Soleil, fût utilisé en tant que moulin à huile pour finir en « folie » dédiée à la « concubine » d'un propriétaire peu enclin à l'amour de la pierre et des âmes, je vous aurais presque tout dit …
Le lieu, un château en bordure de la D3078, avec ses platanes ombrageux dont le célébrissime feuilleton éponyme fût tourné, tout compte fait, au château d'Estoublon, en 1978, avec Marie-José Nat, Marie-France Pisier, et Brigitte Fossey dans les rôles principaux … Un fort vent d'ouest et le bassin empli de tortues glanées de-ci delà par la famille Garbier, là, en plein Domaine de Gigondas, et le Jack Russel de la maison, tout cela nous plongera dans l'esprit « champêtre » du XIXème siècle ! 
Le foie gras confit au romarin, samossa et espuma, son verre de Muscat, les noix de Saint Jacques, diplomate de potiron et sabayon, et le (vrai) papeton à la Provençale, hyper moelleux et pas tendancieux, feront montre d'un joli tour de main sans pour autant verser dans le « Saint des Saints ». Le filet de bœuf aux gousses d'ail, sauce tomates, le ris de veau au Châteauneuf-du-Pape, sa sauce moutarde à l'ancienne (SVP, chef, évitez l'« escalopage » et la sauce « gagnante » !), ou le filet et côte d'agneau de Provence façon Mogador, chips de Parmesan, gâteau de pommes de terre, ses mini carottes sucrées, marqueront un « territoire » bien délimité, celui d'un chef, Davy Bernard, sincèrement avisé. Les fromages de chez Josiane Déal, M.O.F à Vaison-la-Romaine, s'inviteront « pré-sélectionnés », sans plateau pour délibérer, histoire, peut-être bien, de « papillonner ». La tarte du jour, à l'abricot et lavande, son coulis, joliment « célébrée », les profiteroles maison, glace Rhum raisins, chocolat chaud, le millefeuille pêche et chocolat blanc beaucoup moins bien inspiré, et le tiramisù maison, ne souffriront pas de critiques majeures sans, toutefois, pouvoir imaginer décrocher le premier rôle...
Notre dégustation de vins au verre : Cuvée Gourmande La Tentation de Julia – Vacqueyras – 2010. La Tentation de Rodolf - Côtes du Rhône – Domaine des Favards. Château du Trignon et Châteauneuf-du-Pape Famille Quiot – La Table Gourmande du Mogador.
Menu de Ludivine 18 € (servi le midi sauf le dimanche). Menu Amélia : 2 services 20 € avec vin 27 € / 3 services 28 € avec vin 36 € / 4 services 37 € avec vin 45 €. Menu Rodolf : 2 services 23 € avec vin 30 € / 3 servies 33 € avec vin 44 € / 4 services 41 € avec vin 52 €. Menu Julia : 2 services 33 € avec vin 42 € / 3 services 45 € avec vin 57 € / 4 services 53 € avec vin 65 €. Menu Gourmet 50 €.
Fermé le mardi et le lundi midi.


Restaurant La Table Gourmande le Mogador
du Château du Martinet
3078 route de Vaison la Romaine
84 150 Violés
Tél.: 04 90 70 94 98


Note : 13/20

Le Rich' - 84 200 Carpentras


Une honnêteté sans frivolité

Carpentras, sa place du 25 Août 1944, son office de Tourisme, et puis un dédale de ruelles dont le point de départ sera marqué par une brasserie-débit de tabac avec terrasse en avancée, fauteuils d'osier tressé, parasols géants et fond musical (un peu trop fortement) suggéré, un « modèle » qui pourrait apparaître banalisé si sa charmante patronne, Ghislaine André-Poncet, ne faisait état d'une indéniable amabilité. Côté carte, essentiellement des produits frais, précisera-t-elle, des produits « dits » de terroir glanés de-ci delà, et concoctés par un chef tout en discrétion, Nicolas Jaucourt. Sa salade Gepetto mozzarella, Burrata (excellente), lamelles de jambon cru (pas terrible), pignons de pins grillés, olives noires dénoyautés banales à pleurer, se laissera déguster sans (trop d')arrière pensée. On aurait, toutefois, préféré un choix de tomates beaucoup « plus évoluées » que la systématique « grappe », et des olives plus civilisées ... Le foie gras cuit en terrine, pain de campagne grillé, s'affichera en toute générosité et onctuosité (quatre tranches) surprenant pour ce genre d'établissement en général beaucoup plus enclin à la modestie. Le tartare à l'Italienne huile d'olive, fleur de sel, et (vrai) copeaux de parmesan, haché minute, l'entrecôte grillée, ses frites (McCain, à l'évidence, mais assez bonnes), et le plat du jour, un coquelet à la crapaudine (un peu sec), ratatouille, champignon farci, et oignons grelots, s'inscriront dans l'honnêteté sans frivolité. Pas de quoi délirer, certes, mais, tout de même, bien digérer … L'instant des desserts se calera sur du conçu maison, semble-t-il, mais pas franchement dans la séduction ! Une omission pas très pardonnable que la glace café (pourtant artisanal), la crème brulée, et la tarte aux prunes un poil « aseptisée », ne parviendront pas à faire oublier !
Formules 18 € (plat du jour et dessert) ou 19 € (plat du jour et petite assiette de fromage). Plat du jour 14 €. Carte déjeuner du lundi au vendredi midi : A picorer « les petites faims » 14 €. A dévorer « les grandes salades » de 18,50 à 19,50 €. A déguster de 14 à 16 €. Les grillades de 14 à 19 €. Les poissons 14 €. Pâtes 19 €. Fromages 7,50 €. Desserts de 5 à 9 €.

Le Rich'
Une brasserie en Provence
Place du Théâtre
84 200 Carpentras
Tél. : 04 90 83 11 81
Note : 10,5/20


La Marmite - 84 800 L'Isle sur la Sorgue


Histoire de ne pas trop se faire prier !

L'Ile, non pas aux Veilleurs, mais aux antiquaires et autres farfouilleurs de tous poils, pullulerait de (mini) « villages », de l'autre côté du canal, que l'on égrènerait les uns après les autres tel les grains d'un chapelet histoire de ne pas trop se faire prier ! Les tables massives, les bancs, les jarres et autres statues Antiques, s'exposeront à foison, et l'on aura quelques difficultés à distinguer cette « guinguette » aux bâches « volantes » des bords de Sorgue, des brics à brac environnants. Jacinthe, la maîtresse de maison, Patrick, l'homme en cuisine, s'afficheront en toute simplicité mais bien déterminés à se démarquer, comme ils disent, radicalement du service « micro-onde » de leur prédécesseur ! La salade Périgourdine, noix, œuf dur, tomates cerise, et bloc de foie gras de canard, ou la Lyonnaise, pommes de terre tièdes, échalotes, et saucisse de Lyon, ne mettront certes pas le feu à nos papilles mais les dissuaderont de crier haut et fort leur désarroi ! Le magret de canard « effilé », sa « compotée », ses tomates cerises grillées, sa sauce à l'orange ne cassera pas trois pattes à un volatile sans, toutefois, verser dans l'irréversible. Le carpaccio de bœuf, pas maison je puis vous l'assurer, filet d'huile d'olive, et la gardiane de taureau, son riz (de Camargue ?), fixeront un cap bien difficile à apprécier. Il eut été tellement plus simple d'en maintenir un, à savoir celui de l'authenticité ! Question desserts, « rien que du maison » lancera Jacinthe ! On en douterait pas, si et seulement si son baba au Rhum à la crème et ses deux choux façon pièce montée un tantinet maigrelet ne nous avaient laissé quelque peu perplexes …
Notre dégustation de vin : Pichets de Ventoux rosé et de Viognier blanc.
Menu 18 € (change tout les jours). Ardoise : entrées/plat de 12 à 17 €.
Ouvert tout les jours.

La Marmite
7, avenue des quatre otages
84 800 L'Isle sur la Sorgue
Tél.: 07 62 64 76 25 / 09 83 80 51 05

Note : 9,5 /20  

mardi 10 septembre 2013

Le Tourne Au Verre - 84 290 Cairanne


Vaporeux, et pas licencieux …

On pourra dire que ces derniers temps nous serons, en quelque sorte, « abonnés » aux terrasses ombragées, et aux platanes protecteurs … Cairanne, dans les Côtes du Rhône, notre destination du jour, nous révélera entre Départementale, et village, un « amour » de Bar à vin, à la provençale, avec chaises bistro, ardoises des vins, et des mets, tonneaux affichés, et sourire de la patronne, Marie, en prime. On s'attendrait presque à voir les villageois « tirer », ou « pointer », à la pétanque, sauf qu'ici point de boules, ni de cochonnet ! Le feuilleté de chèvre au naturel, la caillette provençale du « boucher d'à côté », et le gaspacho de tomates, crème basilic,vaporeux, et pas licencieux, tout cela nous ira droit au cœur ! Le rôti de porc, sauce moutarde à l'ancienne, sa pomme en purée, et la pièce du boucher, ce jour là de la tranche, ses pommes de terre sautées, ne nous laisserons pas insatisfaits, loin s'en faut ! 
Du frais, du simple, du bichonné, sans le moindre ail imposé ! L'assiette de fromages ne découragera pas les amateurs sans toutefois les captiver. Côté desserts, le crumble d'abricots, la tarte aux pommes (sans coulis de fruits rouges, s'il vous plaît Marie), et la salade d'ananas, chantilly maison, il est vrai que pour une formule à 15,50 €, on ne pouvait guère envisager mieux, sauf, qu'un tantinet d'« excentricité » en sus eut été bienvenue !
Notre dégustation de vins au verre : Cairanne Domaine Boisson – rosé 2012. Bourgogne Santenay 1er Cru « Les Gravières » La Pousse d'Or – blanc 2006. Saumur « Brézé » Domaine Guiberteau – blanc 2009, Bordeaux Côtes de Bourg Roc de Cambes - rouge 2008. Vin doux naturel Rastau Doré Cave Ortas rosé.
Ardoise menu au déjeuner : 3 plats 15,50 €. 2 plats 14 €. 1 plat 12,50 €. Assiette de fromages 5 €.
Fermé le mercredi et le dimanche.



Le Tourne au Verre
Bar à vins – Restaurant – Cave à vins – Boutique
Route de Sainte-Cécile
84 290 Cairanne
Tél.: 04 90 30 72 18 (réservation conseillée)
Note : 13/20




Côté Vignes - 84 190 Beaumes de Venise


Délicieux, et pas pompeux

Si vous aimez les vignes, le chant des oiseaux, et l'ombre des figuiers, sur Beaumes de Venise, enfin à deux ou trois kilomètres (direction Lafare), pas d'erreur, c'est chez Corinne et Harold qu'il vous faudra « sévir » ! Le fumet du four à bois, les grillades en tout genre, la pizza amoureusement concoctée maison, et, certains jours, selon l'humeur du chef, des pâtes à sa façon (tiens, aujourd'hui des tagliatelle à la Carbonnara), il ne nous en faudra pas plus pour succomber ... Harold au four, et Corinne en terrasse, un petit air d'authenticité pas franchement usurpé, un léger mistral, et nous voilà transportés d'aise. Le melon, jambon de Serrano, et la pizza Reine au feu de bois, n'offusqueront que les aigris, et les pervers de la critique systématique. L'entrecôte (environ 300 gr), la côte de bœuf (environ 400 gr), carottes émincées, pommes de terre aux herbes, et os à moelle, et l'andouillette AAAAA, fleureront bon la générosité et la simplicité, des atouts plus vraiment répandus, même dans certaines maisons « référencées ». 
Et ce n'est pas l'aspect desserts qui viendra s'opposer à cette analyse objective, et certainement pas répressive ! La tarte au citron meringuée, un peu « affalée », le tiramisù crémeux on ne peux mieux, la crème brûlée au Muscat Beaumes de Venise, et le soufflé glacé au Grand Marnier (pas maison, certes, mais on le lui pardonnera volontiers), clôtureront un instant délicieux et pas pompeux ! Merci Corinne, merci Harold, sachez que vous allez faire des envieux (chez certains de vos confrères) !
Notre dégustation de vins au verre : Beaumes de Venise Domaine des Bernardins rosé et blanc. Menus 18,50 €, 23,50 €, 26 € et 31,50 €. Carte : Entrées de 4,50 à 12 €. Plats de 14,50 à 18 €.
Fermé le mercredi. 3 gites dans un ancien moulin à farine dont deux avec piscines privées.

Restaurant Côté Vignes
1515, route de Lafare
84 190 Beaumes de Venise
Tél. : 04 90 65 07 16 / 06 78 01 27 96 / 06 25 72 18 24

Note : 12,5/20  

lundi 9 septembre 2013

Carré Rond - 84 800 L'Isle sur la Sorgue


Des ronds dans l'eau …

« Tourner en rond », ou finir par « une tête au carré » ce ne sera, réellement, pas l'objectif du jour ! Mais, si je vous disais qu'ici, à l'Isle sur la Sorgue, sur les quais, c'est cette (ch'tite) table « sans prétention » (comme le préciseraient Catherine et Jean-Pierre, les propriétaires - et je dis ça pour les indélicats qui s'aventureraient à les dénigrer en les « comparant » à des étoilés, et en leur reprochant une certaine simplicité !), qui nous interpellera avec ses tons gris et rose, et, surtout, son ardoise précisant qu'ici tout serait frais et conçu maison, je vous aurai presque tout dit. Nous opterons, donc, pour la terrasse, non pas celle au bord de l'eau, mais l'autre, côté façade. La « solitude » ne nous y pèsera pas, et la simple vision des « passants qui passent » n'occasionnera aucun malaise de notre part. 
A l'ardoise du jour, le melon, jambon de Serrano, et la caillette de l'Ardèche, ne décevront pas, et si l'on ne s'envolera pas vers des « cimes » gustatives inaccessibles, on appréciera le choix des produits et la « patte » de la chef, Jessica. Le pavé de bœuf de Salers, sa pomme de terre écrasée (trop poivrée à mon goût), et le risotto crémeux au Chorizo, bien équilibré question saveurs, s'inscriront dans une démarche de sincérité et non de subjectivité. Question desserts, nous « éprouverons » les trois modèles du jour, la panna cotta au coulis de framboises, le fondant aux deux chocolats (noir et blanc), sauce caramel, et le clafoutis aux poires. Mission réussie, une approche humble mais pertinente de la pâtisserie qui n'échappera à personne …
Notre dégustation de vins au verre : Côtes du Rhône blanc.
Menu 17 €. Grandes salades XL 11€. Plat du jour 11 €. Formule 13,50 € (entrée + plat ou plat + dessert). Ardoise : Pour commencer de 8 à 12 €. Pour suivre de 9 à 18 €. Pour finir de 5,50 à 7 €.
Terrasse jusqu'au 15 Novembre.

Restaurant Carré Rond
11, Quai Jean Jaurès
84 800 L'Isle sur la Sorgue
Tél. : 04 90 95 77 02

Note : 12/20     

Côtes & Remparts - 84 110 Sablet


Une partition toute de simplicité

Sablet, cette petite commune « nourrie » au vin de Gigondas, avec sa maison de retraite, sa boulangerie, et ses deux restos en aparté, ne risquera pas de chambouler l'éco système de la région, sauf qu'ici la vie s'y écoulerait tranquille, et pas grave pour un sou ! Nadia aura su redonner vie à cette ancienne pizzeria (« reconsidérée » parce que longtemps fermée), terrasse en avancée, fauteuils d'osier et store gris perlé, de quoi se sustenter en toute légèreté, qui nous interprétera une partition toute de simplicité. La pizza Reine surprendra même les plus exigeants d'autant que, dans le coin, la concurrence ne sera pas très rude. Cuisson idoine, pâte voluptueuse et tour de main généreux, pas vraiment fait pour les grincheux ! 
La salade dite Italienne, jambon cru, tomates grappe (on aurait aimé au moins une cœur de bœuf), olives noires, mozzarella di Buffala, feuilles de basilic frais, et huile d'olive, ne suffira peut-être pas à combler les nerveux, et les obsédés de plats pantagruéliques. Le plat du jour, un spaghetti de la mer, gambas, palourdes et olive noire (une esseulée), et l'entrecôte, fenouils, et pommes de terre sautées (un choix plus pointu de l'entrecôte eut été mieux apprécié) nous confirmerons qu'ici on ne saurait bâcler, mais qu'il resterait bien quelques « réglages » à effectuer. Côté desserts, la tarte à l'ananas, noix de coco, la crème brûlée à la menthe, le moelleux au chocolat, et la poire mascarpone, nous inspireront plus que de l'intérêt, si ce n'est le respect d'une chef bien dans ses baskets …
Notre dégustation de vins au verre : Domaine de Verquière Blanc, et rosé.
Ardoise : Pizzas de 8 à 12,50 €. Plats de 12 à 18,50 € Salades 12 €.

Côtes & Remparts
Place de l'aire de la Croix
32, boulevard des Remparts
84 110 Sablet
Tél. : 06 50 34 99 53
Note : 11,5/20



lundi 2 septembre 2013

Les Florets - 84 190 Gigondas


Souriez, vous êtes filmés …

« La » surprise du jour ? Cet hôtel-restaurant à 2 klms à peine de Gigondas, en grimpant dans les vignobles éponymes, peu après la chapelle Saint-Cosme. Quelques marches à gravir, la terrasse hyper ombragée d'arbres centenaires, le chant des cigales, les tonnelles verdoyantes, et puis l'accueil (très) affable de Dominique et Thierry Bernard, pas un de ces modèles de couples « coincés », et faussement attentifs, non mais un de ceux que l'on recommanderait comme exemple à nombre de propriétaires sur la région. Souriez, vous êtes filmés !!! Les queues de langoustines justes poêlées, rougail de mangue, chips de banane Plantin, émulsion de lait de coco, le pied de porc pané, gambas de Madagascar, confit de tomate cerise, et la barbotine de volaille fermière et foie gras, artichauts, queues d'écrevisse, s'afficheront tout en justesse et finesse d'exécution. Une « perversion », il s'entend, gastronomique dont le chef, Jean-Pierre Minery, se sera fait une spécialité, un chef « aérien » dont les créations domineront (presque) toute la région. Une (grosse) pincée de créativité, une rasade de sincérité, et un (énorme) trait de caractère, de quoi déconcerter le plus assidu des cuisiniers, même ceux de la téléréalité …
Son dos de canard rôti sur lit de polenta, figues confites, jus au vinaigre de figue de Perne les fontaines, son effilochée d'épaule d'agneau confite, poivrons doux à la menthe, fromage frais et panisse, et son filet de taureau poêlé d'une tendreté sans équivoque, jus au poivre vert et citron confit, pomme Macaire, tout en justesse et conviction, nous convaincront que ce chef là est une pépite à même de se transformer en lingot ! Le plateau de fromages issu de petits producteurs régionaux, pas de chez Josiane Deal (à Vaison-la-Romaine), certes, révélera un soin tout particulier, et de belles affinités de saveurs. Et si la tarte feuilletée aux abricots de Pays, crème pistache, glace à la vanille Bourbon, le gaspacho d'ananas aux épices, feuilles de chocolat, crème chocolat pur caraïbes, et gingembre, et le dôme à la pêche, sorbet framboise, dévoileront bien la face « cachée » du lieu, force sera de constater qu'il n'y aura aucune ambiguïté, le chef pâtissier, Pascal Jouve, étant (très) doué. Mieux encore, il saura vous charmer !
Notre dégustation de vin : Un Saint Cosme Condrieu – 2010
Petite Pause du midi 27 € (hors boissons, au déjeuner, sauf dimanche et jours fériés). Menu Balade 34 € (hors boissons). Menus 4 saisons 35 € (plat-dessert), 39 € (entrée-plat), 45 € (entrée, plat, dessert), et 51 € (entrée, plat, fromage, dessert). Carte : Entrées du menu Balade 16 €. entrées du Menu 4 saisons 20 €. Plat du Menu Balade 22 €. Plat du Menu quatre saisons 27 €. Plateau de fromages 13 €. Dessert du jour 13 €. Desserts 4 saisons 15 €. Menu Pitchounet 15 €.

Les Florets
Hôtel*** - Restaurant
Route des Dentelles
84 190 Gigondas
Tél.: +33 (0)4 90 65 85 01
Note : 14/20


Dolium Balma Venitia - 84 190 Beaumes de Venise


Alea jacta est …

Beaumes de Venise, avec cette appellation qui sonne (presque) à l'oreille comme une mistral léger sur un vin doux naturel âgé aujourd'hui de 70 ans, à l'ombre des (fameuses) Dentelles de Montmirail, il nous fallait bien croiser le chemin d'un chef qui aura du « parcours », du « vécu » ...Disciple d'Escoffier, issu de l'Académie Culinaire de France, et Nationale de Cuisine, Fabrice Martin, ancien de la Magnaneraie à Villeneuve-lés-Avignon, aura saisi l'opportunité offerte par Claude Chabran, le Président de Balma Venitia, une coopérative vinicole version Beaumes de Venise, de « veiller » à la destinée du Dolium, « la » table « gastro » du coin, Ainsi, depuis sept mois, sa femme Laurianne et lui, auront-ils « imprimés » leur propre personnalité à un lieu un peu « brut de décoffrage » lové, là, entre cave et parking, avec vue sur les vignobles. Un soupçon de chant de cigales, un poil de celui du coq voisin, la terrasse ombragée, et une abeille en goguette, il ne nous en faudra pas plus pour nous laisser aller à rêver … 
La courgette fleur farcie d'une mousseline de volaille, Saint-Pierre, tomate ancienne et crème de champignon, la fine tarte de foie gras poêlé, figue, pêches et pommes, jus acidulé, et la rosace de foie gras au Muscat « carte d'or » de Beaumes de Venise, son mini pain d'épice frais, nous ferons valser les papilles, trois petits tours et puis s'en iront. Une réussite totalement inattendue, mais, indéniablement, confirmée ! Le magret de canard rôti aux épices et joue de bœuf confites, ses mini girolles fraîches, ses haricots plats, le filet de bœuf d'Aubrac, pommes de terre écrasée, jus corsé, sur ardoise, et le navarin de homard aux petits légumes, jus de carapaces, nous l'interpréteront en toute quiétude sans la moindre servitude ! L'assiette de fromages de Josiane Deal, M.O.F, élue quatrième meilleure fromagère d'Europe, en 2010, par le Wall Street Journal, ne nous laissera pas perplexes ! Sauf votre respect, le moelleux coulant au chocolat de Saint Dominique 70 % pur cru, et son sorbet orange sanguine, la salade d'ananas rafraîchie à la menthe fraîche, son sorbet, et la tarte spéculoos, son crémeux à l'orange, convaincraient même un « mort de se relever » ! M'est avis que vous devriez-vous dépêcher !
Notre dégustation de vins au verre : Petit Grain Blanc, Légende de Toque CDR – Blanc – 2012. AOC Beaumes de Venise « Terre de Trias » - 2011. Muscat rouge.
Menus 25 et 27 € (uniquement du mardi au vendredi, hors jours fériés). Menus 31 et 40 €. Menu enfant 15 €. Menu Fraîcheur (en semaine, hors jours fériés) 18 €. Menu découverte « texture et saveurs » 60 € (pour l'ensemble des convives, hors boissons et sur réservation).
Ouvert du mardi au samedi, et le dimanche midi.

Dolium Balma Venitia
Restaurant
228, Route de Carpentras
84 190 Beaumes de Venise
Réservation conseillée au 04 90 12 80 00
Notre : 13,5/20


Le Relais des Dentelles - 84 190 Beaumes de Venise


Sur un air de salsa

Un calme olympien, une tonnelle « effilochée », des parasols généreux, un parterre de plantes vertes, et grasses, des fauteuils tressés, et des travers de table rayés, avec +27° C, on ne pouvait espérer mieux … Anne-Lise, tout sourire, et Jean-Pierre Boix, son mari, en cuisine, un ancien de la boulange (ce qui expliquera les excellents petits pains maison), c'est à un couple de fervents professionnels que vous aurez affaire, pas du « blabla » pseudo gastro, mais un « vrai » (comme quoi on peut en croiser, par ailleurs, des douteux), un sincère et prodigue. Sur air de salsa susurré en « coulisse », l'assiette de foie gras mi-cuit, ses mini pains aux graines de pavots, sa figue et sa confiture, et le gâteau de foie de volaille, son coulis de tomate au basilic, ne discréditeront pas cet amoureux de l'appréhension peaufinée, de l'esthétique et de la « mise en scène ».
Le magret de canard entier rôti, sauce aux fruits rouges (300 grs), le filet de bœuf juste saisi, ses tagliatelle à l'huile d'olive la Balméénne, et le carré d'agneau au miel épicé, s'inscriront dans la moyenne haute de la perception, certes pas une grande « révolution » mais une probité fort appréciée. Côté desserts, la tarte Tatin aux poires cuite à cœur, caramélisée au Calvados, le nougat glacé, et la crème brûlée, un poil trop fluide à mon goût, charmeront des papilles passablement épatées. Quant je vous disais que vous pourriez être déconcerté !
Notre dégustation de vin au verre : Un domaine Saint Roch - blanc – Beaumes de Venise.
Menu tradition 17,50 €. Menu gourmand 27,50 €. Menu découverte 37,50 €. Menu enfant 10,50 €.
Carte : entrées de 9 à 22 €. Viandes de 14 à 22 €. Poissons de 14 à 23 €. Pâtes de 13 à 17 €. Fromages 8 €. Desserts de 4,50 à 12 €.




Le Relais des Dentelles
Restaurant – Chambres d'hôtes
210, Avenue Jules Ferry
84 190 Beaumes de Venise
Tél.: 04 90 62 95 27
Fermé le mardi
Note : 12,5/20


Les 2 Suds - 13 200 Arles


Un peu de doutes !

Quasiment « scotchée » à l'hôtel Dieu, et à la place Van Gogh, là où Arles s'ébroue, vibre, et se met à vous « parler », cette crêperie-saladerie aurait pu nous séduire de ses clefs de voûtes, fauteuils de fer forgé, tables de bois ciselé, et toiles inspirées, un spécimen un tantinet alambiqué. Or il n'en sera
rien ! Elle, Angela en salle, lui Vito, en cuisine, un couple en harmonie d'esprits constituera l'essentiel de l'âme du lieu. Sa salade péninsule, roquette à profusion, mini tomate, mozzarella, jambon cru, copeaux de parmesan, artichauts marinés et huile d'olive, me confirmera qu'ici on ne saurait peaufiner, mais plutôt bâcler ! La tarte salée du jour, viande hachée, sauce tomate et haricots rouge, la jouera profil bas sans falbalas. Côté galette de Sarrasin, une simple emmental, jambon, ce ne sera pas franchement la panacée ! Aucune générosité, pas la moindre sincérité ! De l'expédié tout comme avec les crêpes sucrées, d'ailleurs, qui, malgré le Grand Marnier, ou le chocolat et les amandes pilées, ne parviendront pas à s'extirper d'un ennui outrancier ! Pas vraiment à conseiller !
Tarte du jour et sa salade 9,50 € (midi du lundi au samedi). Plat du jour 11 € (midi du lundi au vendredi). Formules 12,30 et 14,50 €. Menu Breton 19,90 €. Assiette de fromage 5,30 €. Desserts du jour 6,80 €. L'ardoise des 2 Suds 16,50 € (spéciale samedi midi). Pièce du boucher 14,50 € et avec le dessert 18,50 €. Carte : Salades de 11,50 à 13,50 €. Galettes (composez vous même) de 6,90 à 7,90 €, ou de 8 à 9,50 €. Menu enfant 8,90 €. Crêpes sucrées classiques de 2,60 à 5 €. Spéciales de 5 à 6,70 €. Flambées de 5,50 à 7 €.
Ouvert du lundi au jeudi de 8h à 19h30. Vendredi et samedi de 8h à 23h.

Les 2 Suds
Saladerie – Crêperie – Salon de Thé – Traiteur
Espace Van Gogh
13 200 Arles
Tél.: 04 90 93 34 56
Note : 9/20


dimanche 1 septembre 2013

La Table des Balmes - 84 190 Beaumes de Venise


Simplicité sans authenticité

La Sainte-Hilaire « veillera bien au grain » et à la prospérité des quelques tables, et autres caves, du cœur de ce village (mondialement ?) renommé. Christian Berger, un maître des lieux version discrétion de nous placer à l'intérieur avec vue sur la terrasse et l'église d'à côté. Des murs « cirés » façon acier, d'autres façon pierres apparentes (bluffants de réalisme, chapeau l'artiste), des casiers à vins et des bouquets de fleurs plus « vraies » que nature en tableaux muraux, calés là sur nos chaises tressées, un petit air de Ben Oncle Soul, et nous voilà partis pour une dégustation découverte …
L'assiette de jambon cru, un Parme « emballé » (pas pardonnable, Christian), son mesclun arrosé d'huile d'olive, les médaillons de foie gras (supposés) maison, confit d'agrumes, brioches toastées, et le pâté de truite, mesclun et toast grillé, s'inscriront dans la jolie présentation et la séduction esthétique, une version imposée et recherchée au détriment, semble-t-il, d'une authenticité beaucoup trop absente à mon goût ! 
Pour les accrocs d'étoiles, et autres « mentions » optimisées, passez votre chemin ! Le lieu fera dans la réelle simplicité sans toutefois verser dans l'authenticité ! La noix d'entrecôte, ses penne à l'huile d'olive (un choix tout personnel), la souris d'agneau confite au thym, ses frites façon « patate », et le filet de bœuf, purée de petits pois, ratatouille, nous l'interpréteront sans (trop de) convictions, mais à la limite, tout de même, d'une certaine persuasion. En termes clairs, ne vous attendez pas à du bistronomique mais à une approche plutôt esthétique de plats versant dans le charme essentiellement visuel, au détriment, incontestablement, d'une véritable quête de produits issus de petits producteurs. La Tatin d'abricots rôtis, brindille de thym, le soufflé glacé au Grand Marnier, et le café liégeois, confirmeront, indiscutablement, ce sentiment alternant entre déception et séduction ! Avec des produits beaucoup plus « recherchés » on friserait, certainement, presque la félicité ! Une réflexion à laquelle Christian Berger serait bien inspiré de cogiter ...
Notre dégustation de vins au verre : Muscat Beaumes de Venise en blanc et rosé.
Menu du marché 19 €. Menu des Balmes 25 €. Menu découverte 32 €. Menu enfant 9,90 €. Carte : Pour commencer de 9,90 à 16,50 €. Salades repas de 12,50 à 13,80 €. Dolce vita « bruschetta » de 2,90 à 10,80 €; Pasta de 4,80 à 12,80 €. Retour de pêche de 14,90 à 16,90 €. Secrets du boucher de 12,90 à 18, 90 €. Desserts de 4,50 à 6,50 €.
Ouvert du mardi au samedi (Automne/Hiver) et le lundi (Printemps/Eté)

La Table des Balmes
31, Place de l'Église
84 190 Beaumes de Venise
Tél;: 04 90 46 58 98
Note : 11/20


Bistro de Lafare - 84 190 Lafare


Bon pied, bon œil ...

Si vous passez par Beaumes de Venise, il ne vous faudra que quelque minutes pour atteindre, au pied des (fameuses) dentelles de Montmirail, l'abri « naturel » d'un bistro de village, un bistro de pays, comme ils disent … Mûrs couleurs brique, tabourets alu, comptoir zingué, lampadaire chromé et ardoises affichées. Corinne, la maîtresse de maison, nous « orientera » du regard vers « notre » table, en terrasse, et Fred, son mari, le chef, se révélera tel un rustique à l'âme généreuse. L'assiette melon (au Muscat de Beaumes de Venise), jambon cru, le papeton, ses poivrons marinés, et la caillette en salade, plaideront pour leur maître et concepteur. Du simple, certes, mais du bien sélectionné, des produits locaux frais, et une touche de créativité, que demander de plus ? L'assiette Camarguaise, pavé de taureau, saucisse ferrade, et grasille AOC, et l'entrecôte esseulée, ses frites maison, ne décevront que les indécis, et les contestataires, et encore les plus grincheux !
Côté desserts, la panna cotta aux abricots, et la crème brûlée, formeront l'essentiel d'une « batterie » pâtissière pas franchement révolutionnaire mais, somme toute, suffisamment rassurante à voir la tête des autres convives d'une génération où on ne compte plus les années ...
Notre dégustation de vins au verre : Muscat Beaumes de Venise - blanc et rosé - Domaine de Fenouillet.
Plat du jour 11 €. Menus 14 € et 17 € (entrée + plat + dessert + ¼ de vin inclus). Menu enfant
7,50 €. Ardoise : Entrées de 3;50 à 13,50 €. Plats de 12 à 19,50 €. Fromage de chèvre de Monsieur 4,50 €. Desserts 3 €.

Bistro de Lafare
Café-Resto
Place du Château
84 190 Lafare
Tél.: 04 90 28 19 44
Note : 11,5/20